Histoire du Refuge

Le refuge de haute montagne d'Altavista du Teide, surgit de la nécessite d'une auberge pour chercheurs et scientifiques. Les astronomes George Glas et Robert Edward Alison remarquent l'intérêt d'Altavista, mais c'est l'astronome écossais Charles Piazzi Smyth qui est le premier à s'établir en l'été 1856. En 1891, le naturaliste et photographe anglais George Graham Toler, devant les conditions très dures, décide d'en améliorer la construction. Le refuge devient dès lors et jusqu'à nos jours un point de référence pour la recherche et l'observation de la nature et du cosmos.

Les excellentes conditions de l'île de Ténériffe pour les études astronomiques et atmosphériques furent déjà mises en évidence au XVIIIe siècle. À cette époque-là, on remarque que cette île constitue une enclave idéale pour les recherches scientifiques grâce à la qualité de son ciel et à la possibilité de réaliser des observations à une grande altitude dans des conditions climatiques très favorables. La pureté du ciel de Ténériffe et des Canaries en général fut surtout soulignée par les scientifiques étrangers qui, en expédition scientifique ou de passage aux îles, profitèrent de leur séjour pour prendre toutes sortes de mesures et faire des observations en montant au Teide.

L’astronome écossais Charles Piazzi Smyth fut l'un de ces scientifiques. Pendant quinze jours de l'été 1856, il s'installe sur place pour réaliser ses observations. Pour cela, il fait construire un petit refuge consistant en quatre compartiments avec des murs en pierre d'environ deux mètres de haut. À l'intérieur, ils installèrent les instruments et les cabanons de campement.

Plus tard, en l'automne 1891, l'intérêt scientifique de l'Anglais George Graham Toler en tant que naturaliste et photographe, le mena en plusieurs occasions au sommet du Teide. Les conditions pour passer la nuit au sommet étant rudes, il décide d'améliorer la construction précaire de Piazzi Smith. Il le dote de fondations en maçonnerie, d’un revêtement et d’un toit. Il consistait en une petite salle où se trouvait le poêle en fonte et un bâtiment à l'écart, avec trois chambres -une pour dames, une autre pour messieurs et une autre pour les bêtes et les guides-. Le toit était en maçonnerie et les toilettes se trouvaient à part, dans une petite cabane à une dizaine de mètres. Graham Toler en fit don à la mairie de La Orotava le 30 mai 1926 et celle-ci l’accepta en donation lors d'une séance plénière du 4 juillet 1927. Grâce à la première construction d'Altavista, les touristes qui montent au Teide possèdent un refuge où se reposer.

Le Conseil insulaire de Ténériffe a pris l'installation en charge en 1950, et la dernière grande restauration s'est faite en 2007.

Sélectionnez le type d'activité:
 
Abonnez-vous à notre newsletter