Histoire du Téléphérique

Le téléphérique du Teide a commémoré en 2011/12 son 40e anniversaire. Un défi d'ingénierie partagé par tous les habitants de Ténériffe.

Antécédents

AntécédentsAu cours de notre histoire, plusieurs idées et propositions ont surgi pour la construction d'un téléphérique facilitant l'ascension du Teide aux visiteurs de toutes sortes. Toutefois, le seul projet qui ait finalement vu le jour fut celui de monsieur Andrés de Arroyo y González de Chávez. Vers 1929, au cours de l'un de ses voyages en Allemagne et en Suisse, il fut impressionné par la quantité de téléphériques qui existaient dans les régions qu'il visitait et des vues magnifiques que l'on pouvait apercevoir du haut des stations. À son retour, il décida de ne pas ménager ses efforts pour équiper le Teide d'un téléphérique qui faciliterait l'ascension à tous les visiteurs pour qu'ils puissent profiter des vues magnifiques que l'on peut avoir de là-haut.


Le projet

Le projetLe projet initial de construction du Téléphérique fut rédigé par l'ingénieur des ponts et chaussées, M. José Ochoa Benjumea en 1930. Il s'agit d'un système du type funiculaire aérien divisé en deux sections. La première relierait Montaña Majúa à Montaña Fría avec deux cabines en va-et-vient et d'une capacité de 35 passagers. De cette station partirait la deuxième section avec un système de cabine unique d'une capacité pour 15 passagers, atteignant la station terminale. En 1960, un descriptif de projet et un projet définitif sont rédigés en vue de la construction, en prenant comme base le projet original de l'ingénieur Ochoa. Dans le projet définitif, la station initiale de Montaña Majúa est transférée à son emplacement actuel, ce qui supprime un pylône et permet de réduire l'usure du câble porteur. Le projet définitif du téléphérique fut rédigé par l'ingénieur des Ponts et chaussées, M. Miguel Pintor Domingo et l'ingénieur industriel, M. Francisco Trujillo Armas.


Le tracé

Le tracéLe tracé fut choisi pour utiliser à son avantage la pente du terrain, car cela facilitait l'installation des pylônes, mettant sur une même ligne la station initiale avec le seul lieu où pourrait se trouver la station intermédiaire, car c'était de la roche solide. En outre, ce tracé permettrait d'arriver à la station finale sans utiliser de pylônes.


La construction

La constructionLa construction du téléphérique débute en avril 1962 avec l'implantation sur le terrain du plan qui suivra l'installation et les sondages de terrain. Achevés en 1963, ces travaux sont ceux qui permettent de déterminer l'emplacement exact des stations et des quatre pylônes qui soutiendront le câble porteur.

Les travaux commencent le 4 septembre 1963 par les excavations pour la construction de la voie d'accès jusqu'à l'emplacement de la station initiale. La construction du téléphérique dure 8 ans, s'achevant le 27 juillet 1971 avec la signature de l'acte de réception provisoire du premier tronçon du funiculaire. Les principales difficultés se sont concentrées sur les périodes d'hiver, car en raison des chutes de neige et des basses températures, dans le meilleur des cas, on ne pouvait travailler que dans la station initiale.

À l'origine, les matériaux étaient montés à dos d'ânes ou sur les épaules de travailleurs, jusqu'à ce que soit installé un monte-charge et en 1967, un téléphérique d'appoint est mis en service pour accélérer les travaux de construction. C'est l'entreprise Entrecanales y Tabora S. A. qui fut chargée de réaliser les travaux de génie civil et de fondations. Les travaux d'installation du funiculaire, quant à eux, furent réalisés par l'entreprise italienne Ceretti e Tanfani S. A.


Le voyage d'inauguration 

Le voyage d'inaugurationL'inauguration du téléphérique s'est réalisée le 18 juillet 1971. Le 2 août de cette même année, il a commencé à fonctionner, donnant ainsi lieu au début d'une nouvelle aventure dans les îles Canaries, un projet unique dont a profité chacun de nos visiteurs depuis son voyage d'inauguration.


La rénovation

La rénovationEntre 1999 et 2007 est entreprise la rénovation de l'installation, en remplaçant les cabines existantes par des nouvelles à l'allure plus aérodynamique et moderne. Les câbles porteurs et tracteurs sont remplacés, ainsi que les quatre pylônes. Les stations sont soumises à des travaux d'amélioration permettant de les adapter aux nouveaux besoins et à l'intégration de l'environnement. Toutes les machines et la centrale électrique sont également rénovées. Les systèmes de sécurité sont, eux aussi, changés.

 

Sélectionnez le type d'activité:
 
Abonnez-vous à notre newsletter