Un parc géologique

Les limites naturelles du parc national du Teide sont marquées par une caldera grandiose et spectaculaire, une dépression elliptique de 16 x 11 km à l'intérieur de laquelle s'est formée la strate volcanique Teide-Pico Viejo.

Le nom Las Cañadas (gorges) vient des plaines qui se trouvent au pied de la paroi de la caldera, qui étaient utilisées comme chemin de transhumance pour le bétail (gorges), la plus grande d'entre elles étant celle connue sous le nom de Llano de Ucanca (Plaine d'Ucanca). Les eaux qui descendent des parois n'ont pas d'issue, de sorte que les matières traînées se sédimentent et s'accumulent à la base en formant ces plaines.

L'origine de la caldera de Las Cañadas est discutée, et il en ressort deux hypothèses principales. La plus probable défend une origine purement érosive, avec une vallée de sortie sur la face nord, sur la commune d'Icod qui serait actuellement occupée par les coulées de lave du Teide. L'autre théorie suppose qu'il y eut un grand effondrement, du fait qu'une chambre magmatique peu profonde s'est vidée.

Toutefois, les dernières recherches des restes sous-marins et les données obtenues grâce aux galeries artificielles pour capter de l'eau semblent porter à croire, avec assez de certitude, en la première hypothèse, avec un bassin de glissement qui s'est dirigé au nord en formant la caldera de Las Cañadas et la vallée d'Icod il y a 198 000 ans. On calcule que le Teide commença à se former il y a 175 000 ans. Les émissions de lave remplirent la dépression initiale, dont il ne reste que les parois.

Sélectionnez le type d'activité:
 
Abonnez-vous à notre newsletter